Informations régionales

Une géo-route en Gaspésie?

Les falaises rouges à l'ouest de la plage de la Rivière à Caplan

Une géo-route en Gaspésie?

30 juin 2020

Le Conseil régional de l’Environnement travaille sur le projet de créer une géo-route pour interpréter la pierre et la roche gaspésienne.

 

 Quelques sites mettant en vedette le sous-sol et la morphologie rocheuse sont déjà bien connus dans la région: le Géoparc de Percé, le parc de Miguasha ou encore les grottes de Saint-Elzéar en sont des exemples.  Mais le Conseil régional de l’Environnement de la Gaspésie-les Îles estime à au moins une centaine le nombre de sites dignes d’intérêt sur le territoire.

 

La directrice de l’organisme, Caroline Duchesne, croit que la Gaspésie possède un potentiel géologique fort intéressant pour le développement touristique :

            Pour réussir à concrétiser cette idée de circuit touristique sous le thème de la pierre, l’organisme a engagé un chargé de projet.  Détenteur d’une maîtrise en paléontologie, Vincent Roy s’affaire actuellement à identifier ces lieux qui se divisent en trois catégories: les sites d’intérêts minéralogiques, les sites paléontologiques qui renferment des fossiles et les sites géomorphologiques qui dessinent le paysage.  D’ailleurs, les paysages en montagne en Haute-Gaspésie et les falaises rouges de Caplan sont des exemples de sites qui devraient se retrouver sur une route géologique :

 

Vincent Roy préfère ne pas énumérer présentement les localisations qui retiennent l’attention de l’équipe puisque ces endroits sont souvent fragiles ou situés sur des terrains privés.  Même que certains sites pourraient être protégés dans le cadre d’un projet de route géologique.  La deuxième étape consistera à effectuer des recherches académiques plus poussées sur certains et la troisième serait la mise en place d’un circuit touristique.  Le projet pourrait donc s’étendre sur plusieurs années.

Retour

PARTAGER