Informations régionales

Une étude sur la survie des  saumoneaux

Une étude sur la survie des saumoneaux

17 décembre 2018

Une étude démontre que la présence du bar rayé joue sur la survie des saumons juvéniles.

 

            Si la survie des madeleineaux dépend effectivement de la présence de prédateur, leur taille et la distance qu’ils ont à parcourir ont une incidence également.

 

            Pendant 14 ans, des scientifiques de la Fédération du saumon de l’Atlantique ont capturé à chaque printemps des saumoneaux pour les équiper d’émetteur.

 

            Cet équipement a permis de pister les poissons pendant leur première migration vers la mer, à partir de la Miramichi Sud-Ouest, la Miramichi-Nord-Ouest, la Cascapédia et la Restigouche.

 

            D’importantes différences concernant la survie sont apparues au fil du temps.  Le taux a fluctué sur les rivières Restigouche et Cascapédia.  Cependant, sur les rivières Miramichi, le taux de survie a connu une baisse à partir de 2010, ce qui coïncide avec la croissance de la population de bars rayés.

 

            Le nombre de bars rayés reproducteurs est passé de 15 mille au début de l’étude à 300 mille en 2016. 

 

            Plus de 2800 saumons juvéniles ont été pistés pendant cette étude.

Retour

PARTAGER