Informations régionales

Une bonne année à venir pour la pêche

Une bonne année à venir pour la pêche

17 décembre 2018

C’est avec optimisme que l’industrie de la pêche peut entrevoir l’année 2019, selon les prévisions de ventes sur le marché de l’exportation.

 

            Sony Cormier, conseiller stratégique chez Gimxport, note que, malgré les turbulences européennes- en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, en particulier- la Chine, devenue première puissance économique mondiale, connaît un taux de croissance annuel de sept pour cent, soit plus de trois fois supérieur à celui du Canada.
 

            Et, bien que le président des États-Unis soit un joueur que M. Cormier qualifie d’imprévisible, ses politiques ont, sur le court terme, des impacts positifs :
 

            Or, comme l’économie est cyclique, une récession se profile sur l’horizon de 2022, selon les observations du conseiller stratégique de Gimxport. Aussi Sony Cormier recommande-t-il aux entreprises de pêche de faire attention à leur endettement, tout en profitant des bas taux d’intérêt pour investir dans la réduction de leurs coûts de production :
 

            La valeur des débarquements de poissons et de fruits de mer en Gaspésie a connu une progression de 40 millions de dollars, l’an dernier, pour un total de 184 millions de dollars. En quantité, par contre, ils ont légèrement diminué, par rapport à 2016, pour atteindre 31 millions de kilogrammes. Les crustacés demeurent les plus importants débarquements, selon les données provisoires de Pêches et Océans Canada.

Retour

PARTAGER