Informations régionales

Un plan qui pourrait profiter à la Gaspésie

Un plan qui pourrait profiter à la Gaspésie

10 novembre 2020

            Même si les gisements de minéraux critiques et stratégiques sont peu connus en Gaspésie, la région pourrait tirer des bénéfices du nouveau plan gouvernemental.

 

            Québec a présenté, récemment, un plan de 90 millions de dollars pour développer cette filière.  Le gouvernement définit les minéraux critiques comme des substances essentielles pour des secteurs clés de l'économie, qui présentent un risque élevé en matière d'approvisionnement et qui n'ont pas de substituts disponibles commercialement.

 

            Une liste de 22 minéraux a été établie par Québec.  On y retrouve notamment le lithium, le graphite et le nickel, le nickel qui peut se retrouver en Gaspésie tout comme le cuivre et l’antimoine.  Patrice Roy, conseiller en mines au ministère, explique que les gisements en Gaspésie sont peu connus.  Il serait étonnant qu’un développement minier traditionnel prenne naissance à la suite de ce plan, dit-il, mais la région pourrait bénéficier de la mise en place de chaînes de valeur de ces minéraux :

 

            Par contre, Patrice Roy explique que le projet d’alumine de haute-pureté d’AEM Canada à Cap-Chat ne pourra pas bénéficier de ce plan :         

 

            Le plan propose de faire du Québec un chef de file de la production, de la transformation, de la valorisation et du recyclage des minéraux critiques :

 

            Les minéraux critiques et stratégiques se retrouvent notamment dans les appareils d'imagerie médicale, les batteries, les ordinateurs portables, les téléphones cellulaires et les véhicules électriques.

Retour

PARTAGER