Informations régionales

Un partage de quota inéquitable

La zone 16B

Un partage de quota inéquitable

30 avril 2020

Le représentant des pêcheurs pélagiques, de hareng et de maquereau, s’insurge de la baisse importante du quota de hareng dans la zone 16B et particulièrement dans la baie des Chaleurs.

            Cette grande zone s’étend du fond de la baie des Chaleurs jusqu’à Gaspé et sa partie la plus au sud n’est pas très loin de l’Île-du-Prince-Édouard. Plus d’une centaine de pêcheurs du Québec et du Nouveau-Brunswick se partagent cette zone.

            Le représentant des pêcheurs, Ghislain Collin, affirme qu’en plus d’une baisse globale du quota, qui passe de 1250 à 500 tonnes, le partage de celui-ci est inéquitable entre les pêcheurs de la baie des Chaleurs et les pêcheurs plus au sud du Nouveau-Brunswick. Le quota pour la baie des Chaleurs est de seulement 18 tonnes :

            Ghislain Collin explique que plusieurs pêcheurs de hareng pêchent aussi d’autres espèces, mais dans la baie des Chaleurs, du côté du Québec, environ 8 personnes vivent exclusivement du hareng. Une vingtaine du côté du Nouveau-Brunswick sont dans une situation relativement similaire. Ghislain Collin affirme que les pêcheurs de hareng étaient déjà parmi les moins bien nantis. La baisse de quota sera catastrophique pour ces derniers :

            Il existe bien une réserve de 123 tonnes, mais cette dernière est dédiée à l’ensemble des pêcheurs de l’Atlantique.

            La pêche dans la baie des Chaleurs sera très courte cette année et cette situation provoque des tensions dans le milieu. Les élus ont été interpellés.

Retour

PARTAGER