Informations régionales

Un éveil, dit l'environnementaliste Michel Goudreau

Michel Goudreau, à droite, lors de la bataille organisée contre l'incinérateur de Bennett Environmental, à Belledune.

Un éveil, dit l'environnementaliste Michel Goudreau

29 novembre 2018

L’ancien maire de Pointe-à-la-Croix et environnementaliste Michel Goudreau se réjouit des prises de position environnementales de sa municipalité.

 

            Le conseil municipal a décidé d’endosser la Déclaration d’urgence climatique promue par plusieurs groupes dont Greenpeace.

 

            Michel Goudreau, qui a été de toutes les luttes environnementales au fil des ans et maire de 1983 à 1985, affirme qu’il est très intéressant de voir des élus municipaux être préoccupés par l’urgence climatique et à l’environnement de façon générale.  Il croit que le rajeunissement des conseils municipaux n’est pas étranger à cet état de fait :

            Michel Goudreau espère aussi que nous assisterons à une nouvelle dynamique entre les environnementalistes et les élus municipaux qui ont souvent travaillé en opposition.  Il pense notamment à l’arrivée de la cimenterie de Port-Daniel, accueillie à bras ouverts par presque tous les élus mais décriée par les environnementalistes. 

Même si la signature de la Déclaration d’urgence par Pointe-à-la-Croix représente un éveil, selon lui, il rappelle que les conseils municipaux sur le territoire de la Gaspésie différent beaucoup.  Mais concernant Pointe-à-la-Croix, il croit que la municipalité, de par sa position géographique, n’aura pas le choix de devenir un leader en matière d’environnement :

            Michel Goudreau note aussi que sa municipalité a mené de nombreuses luttes environnementales, notamment contre l’uranium.  Ristigouche partie Sud-Est est aussi un exemple à suivre en raison de sa bataille contre Gastem.

 

Retour

PARTAGER