Informations régionales

Un devoir de mémoire et une opportunité économique

La maison Busteed

Un devoir de mémoire et une opportunité économique

29 janvier 2019

Patrimoine Gaspésie souhaite la préservation de la maison Busteed de Pointe-à-la-Croix.

Cette maison figure comme étant la plus ancienne de la Gaspésie. Elle a été bâtie en 1800 par le loyaliste Thomas Busteed en territoire autochtone. Cet immeuble patrimonial a été classé par le gouvernement du Québec en 1987. Elle a été entretenue par les descendants de Thomas Busteed jusqu’en 2009 et elle a été achetée en 2012 par le Gouvernement Mi’gmaq de Listiguj et depuis elle est laissée à l’abandon en plus d’avoir été victime de vandalisme. Plusieurs membres de la communauté de Listiguj voient cette maison comme un symbole de dépossession et de colonialisme. Pour cette raison, elle n’aurait pas besoin d’être conservée. Le président de Patrimoine Gaspésie, Jean-Marie Fallu, a écrit une lettre au chef de Listigul Darcy Gray. Dans cette lettre, il explique comprendre entièrement que cette maison représente un passé douloureux pour des membres de la communauté. Il explique qu’il est important de se rappeler de l’histoire justement afin de mieux reconnaître certains aspects moins glorieux de notre passé :

Mais au-delà du devoir de mémoire, Jean-Marie Fallu explique dans sa lettre que la communauté peut tirer avantage de cette situation, notamment au niveau touristique. La communauté connaît présentement un essor économique intéressant avec l’éolien et les pêches, mais le tourisme est toujours peu développé à Listiguj. L’emplacement de la maison, son histoire et son importance historique pourrait contribuer à faire de ce lieu un Espace Mi’gmaq où seraient commémorées l’histoire et la culture. Le président fait un lien avec Paspébiac qui a conservé, malgré une opposition farouche à l’époque, les bâtiments de la compagnie Robin qui représentaient un système d’exploitation des Gaspésiens par cette riche famille. Le site historique est aujourd’hui un incontournable et représente un apport économique très important pour Paspébiac:

L’historien affirme que sa démarche n’a rien de paternaliste et que ce sont les résidents de Listiguj qui devront décider :

  

C’était le président de Patrimoine Gaspésie, Jean-Marie Fallu

Retour

PARTAGER