Informations régionales

Un départ discret

François Boulay

Un départ discret

2 mars 2020

Le symbole de la lutte contre Gastem a tiré sa révérence en toute discrétion l’automne dernier.

 

            François Boulay, maire de Restigouche Sud-Est, a remis sa lettre de démission au conseil municipal le 15 octobre.  La lettre ne donne aucune raison.  Le directeur général de la municipalité, Hervé Esch, a simplement évoqué des raisons personnelles et il a été impossible de s’entretenir avec celui qui a choisi d’affronter la compagnie gazière au nom de la protection des sources d’eau potable.

 

            David Ferguson a été élu maire le 24 janvier.   Âgé de 33 ans, il est originaire de Pointe-à-la-Croix et a eu l’occasion de travailler avec François Boulay depuis 2014 alors qu’il a été élu lors une élection partielle.  Il dit avoir beaucoup appris à son contact.  La lutte contre Gastem et le passage de François Boulay, a  laissé des traces, dit-il.  En effet, la petite municipalité et son maire ont atteint une notoriété provinciale et il arrive encore que d’autres municipalités fassent appel à l’expertise de Restigouche Sud-Est pour des questions environnementales :

 

            Malgré le départ d’un maire apprécié, David Ferguson explique que le travail s’effectue dans la continuité :

 

            En 2018, la Cour supérieure rejetait la requête de la firme d’exploration gazière Gastem visant à obtenir des dommages de 1 million $ du village gaspésien de 160 habitants, à la suite de l’adoption en 2013 d’un règlement protégeant l’eau potable.  François Boulay avait débuté la lutte comme simple citoyen avant de devenir maire en 2014.

 

Retour

PARTAGER