Informations régionales

Suite des procédures pour Jérémie-Viktor Lagacé

Dans la salle de cour où il est interdit de prendre des clichés, Jérémie-Viktor Lagacé est apparu dans le box, les cheveux courts portant des lunettes et une chemise bleue à carreaux. Il n'a pas eu à prendre la parole cet avant-midi.

Suite des procédures pour Jérémie-Viktor Lagacé

13 décembre 2018

            C’était le retour en cour ce matin de Jérémie-Viktor Lagacé.

 

            L’homme de 24 ans est accusé du meurtre prémédité de Fabrice Durand le 22 août 2017.  Le touriste français a été tué alors qu’il revenait d’une randonnée pédestre avec sa compagne à la chute à Pico, à Saint-André-de-Restigouche.

 

            Aujourd’hui, les parties devaient s’entendre pour fixer une date pour le procès devant jury. Ce ne fut pas le cas.

 

            Le juge coordonnateur de la Cour Supérieure Raymond W. Pronovost, a refusé de le faire puisque l’avocat de l’accusé, Marcel Guérin, ne lui a toujours pas acheminé le détail des requêtes qu’il compte déposer à la cour.  L’avocat de la défense veut faire transférer son client près de Sorel, pour être en mesure de mieux le préparer pour le procès.  Il demande aussi le droit de faire contre-expertiser l’arme qui aurait servi au crime.

 

Marcel Guérin représente Jérémie-Viktor Lagacé Photo: Julie Drapeau

           

Impatient de ne pas avoir reçu la documentation nécessaire, le juge Pronovost a réprimandé l’avocat de la défense.  De Shawinigan par visioconférence, il a rappelé que Me Guérin devait fournir ces informations au plus tard le 28 septembre dernier, tel qu’il l’avait promis.  «Une négligence de ma part», a mentionné l’avocat au juge qu’il aurait été préférable de connaître la date du procès avant : 

 

            En plus de faire face à une accusation de meurtre prémédité, Jérémie-Viktor Lagacé est accusé d’avoir utilisé une arme à feu de manière négligente, et de possession d’arme à feu alors qu’il était interdit de le faire.  Traité jusqu’ici par la Cour Supérieure, ces 2 chefs sont transférés devant la Cour du Québec.  L’avocat de la poursuite, représentant du ministère public, Me Gérald Maltais :

      

     

Gérald Maltais, le représentant du ministère public Photo: Julie Drapeau

 

Les parties reviendront devant le juge le 11 avril pour potentiellement fixer  une date à procès.   D’ici là, la cour statuera sur les requêtes de l’avocat Jérémie-Viktor Lagacé.

 

 

 

Retour

PARTAGER