Informations régionales

Recyc-Québec se défend ses méthodes

Photo; Recyc-Québec

Recyc-Québec se défend ses méthodes

5 décembre 2018

Recyc-Québec plaide que des mécanismes sont en place pour récupérer, dans un temps raisonnable, les pneus usagés.

 

            Vendredi, la Vérificatrice générale dénonçait le laxisme de Recyc-Québec face à son mandat de prendre en charge le recyclage des pneus usagés.  Des garagistes se plaignent aussi du problème d’accumulation que crée la faible fréquence de la cueillette.

 

            Le directeur des opérations pneus à la société d’état, Stéphane Devernal, affirme que différents correctifs ont été mis en place pour augmenter la capacité de traitement des pneus, depuis 2017, moment où la Vérificatrice générale a terminé son examen. 

 

            Concernant la collecte de pneus usagés, chez les garagistes, le directeur des opérations pneus explique que des outils informatiques sont disponibles.  Les garagistes doivent s’y inscrire pour demander de passer au commerce. Ce moyen permet à Recyc-Québec de suivre en temps réel la demande sur le terrain, dit Stéphane Devernal :

 

            Les volumes importants peuvent expliquer aussi les délais, selon le gestionnaire qui ajoute du même souffle, qu’un numéro existe pour les garagistes insatisfaits: la ligne info pneus :

 

            Des garagistes contactés par CIEU-FM affirment qu’ils n’ont jamais été mis au courant de ces nouveaux outils. Depuis la publication du rapport de la vérificatrice générale, Recyc-Québec a communiqué avec Pierre Caissy de Pièces d’auto Carleton pour confirmer que les pneus se trouvant dans sa cour seront ramassés sous peu.

Retour

PARTAGER