Informations régionales

Reculons sur la route 132: Le coroner juge qu'il y avait lieu de redoubler de prudence

Reculons sur la route 132: Le coroner juge qu'il y avait lieu de redoubler de prudence

21 juin 2022

Le coroner conclut qu’avant la collision qui lui a coûté la vie en décembre à Maria, Clovis Roussel n’a probablement jamais vu la remorque au travers de la route 132.

 

Selon Jean-Pierre Chamberland- avocat coroner, le conducteur du camion tracteur a mal évalué la situation, croyant qu’il aurait le temps de finir sa manœuvre de reculons et croyant aussi que sa remorque était visible.

 

            Vers 16 heures, le camion avec une remorque à bois vide de 53 pieds arrive de Carleton.   Le chauffeur immobilise le poids lourd dans la voie Est devant son garage sur la route 132, à Maria.  Il laisse passer les véhicules derrière et il voit l'automobile de Clovis Roussel arriver à sens inverse.  Comme il estime sa distance à 1000 mètres, il décide d’entreprendre la manœuvre de reculons vers le stationnement.

 

            Toutefois, lorsque l’automobiliste arrive à sa hauteur, la remorque se trouve à 45 degrés au travers de la route, coupant la circulation dans les deux sens.  Le coroner note, dans son rapport, que pour l’automobiliste, la lumière jaune sur le côté de la remorque était peu visible en raison de l’angle et les bandes réfléchissantes étaient sales. 

 

            Le rapport d’investigation relève aussi que la visibilité était réduite par la pluie et que l’éclairage était diffus à cet endroit. 

 

Selon le coroner, il y avait donc lieu, pour le conducteur du camion, de redoubler de prudence avant de reculer en travers de la route nationale.  La manœuvre était périlleuse, souligne-t-il, impliquant de bloquer la route à la presque noirceur. Clovis Roussel est décédé de multi traumatismes.

Retour

PARTAGER