Informations régionales

Réactions généralement positives

10 avril 2018

La nouvelle politique bioalimentaire provoque des réactions et elle est généralement bien accueillie.

Tout d’abord l’Union des producteurs agricoles accueille favorablement la politique qui était attendue depuis longtemps. L’UPA affirme par voie de communiqué qu’il s’agit du plan de match qui leur manquait pour se projeter vers l’avenir, prendre des décisions éclairées et profiter des opportunités des marchés québécois, canadiens et internationaux. Au-delà des budgets existants, des investissements de 349 millions sont prévus sur 5 ans pour la mise en œuvre de la politique.

Du côté de la FQM, on se réjouit que le gouvernement reconnaisse le rôle central des municipalités dans le développement de l’agriculture. En misant sur les plans de développement des zones agricoles (PDZA) le gouvernement reconnaît la responsabilité des MRC dans l’aménagement du territoire agricole.

La CSN affirme qu’il était temps que le gouvernement dépose cette politique. La CSN ajoute que le gouvernement est en mode électoral et qu’il s’active sur tous les fronts pour séduire la population. Cette politique était attendue depuis trop longtemps pour qu’elle ne soit qu’un ballon électoral. La centrale syndicale invite tout gouvernement susceptible de prendre le pouvoir à travailler à partir de cette politique et à ne pas la jeter aux orties comme cela s’est trop souvent fait dans le passé. Retour

PARTAGER