Informations régionales

Prestations d'aide sociale: mauvais calcul, selon Droits devant

Prestations d'aide sociale: mauvais calcul, selon Droits devant

29 juin 2022

L’organisme de défense des prestataires d’aide sociale, Droits Devant, demande à Québec de rafraîchir sa base de calcul. 

 

Selon Jacinthe Leblanc, coordonnatrice de l’organisme gaspésien, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale se fie à un barème établi en 2008.

 

Les prestations sont fixées selon un pourcentage basé sur la valeur du panier de consommation.

 

Toutefois, la valeur du panier de consommation n’est plus ce qu’il était il y a 14 ans, note Jacinthe Leblanc, en ne prenant pour exemple que l’explosion du prix des denrées alimentaires et des cosmétiques depuis 2 ans.

 

La Gaspésie et les Îles comptent un total d’environ 9000 prestataires, note-t-elle.  C’est autant de personnes qui sont grandement perdantes, ce qui a un impact aussi sur le reste de la société :

 

            Un nouveau programme pour les personnes en contrainte sévère à l’emploi a été mis en place, convient Jacinthe Leblanc.  Toutefois, le calcul demeure basé sur le barème de 2008.  Les organismes de défense des prestataires d’aide sociale se préparent pour la prochaine campagne électorale :

 

            Selon Jacinthe Leblanc, la valeur du panier de consommation a été recalculée par le gouvernement fédéral en 2018.  Elle déplore que ce calcul ne soit pas utilisé par le ministère provincial.

Retour

PARTAGER