Informations régionales

Pour une vrai délocalisation

Pour une vrai délocalisation

14 mai 2018

Gaétan Lelièvre joint sa voix aux médecins et aux élus de l’Est-du-Québec qui demandent à l’Université Laval de choisir le campus de Rimouski pour offrir sa formation en médecine.

L’université basée à Québec a comme projet de délocaliser son programme de médecine en faisant un partenariat avec l’Université du Québec à Rimouski, qui a aussi un campus à Lévis.

La semaine dernière, le député de Rimouski, Harold Lebel, a plaidé pour que la formation soit implantée à Rimouski même et non pas à Lévis, tout près de Québec. Plusieurs médecins du Bas-Saint-Laurent, mais aussi de Gaspé, Chandler et Sainte-Anne-des-Monts, notamment, ont également envoyé une lettre au ministre de la Santé et à celle de l’Enseignement supérieur pour faire la même demande. Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, croit qu’il s’agit d’un enjeu d’occupation du territoire. Un diplômé en médecine à Rimouski aura plus de chance de s’implanter à proximité pour travailler.  Il soutient que l’institution d’enseignement ne devrait même pas se poser la question entre les 2 campus.

Gaétan Lelièvre espère que l’Université Laval ne répétera pas la même erreur que cet automne, alors qu’une étudiante gaspésienne s’était vu refuser le droit de réaliser un stage en enseignement dans sa région.

 

Retour

PARTAGER