Informations régionales

Possibles effets bénéfiques pour le saumon

Possibles effets bénéfiques pour le saumon

7 juin 2018

La fin de la pêche commerciale au saumon atlantique, au Groenland, aura des effets bénéfiques pour le retour de l’espèce dans certaines rivières gaspésiennes.

 

            Une entente est intervenue entre le Groenland, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique et le North Atlantic Salmund Fund pour faire passer les captures de 45 à 20 tonnes de saumons. Ce qui reste représentera la partie de pêche de subsistance pour les communautés locales de l’endroit. À l’automne, la majorité des saumons des rivières de Gaspé retourne en mer pour s’alimenter au Groenland, puis revient au printemps.  L’entente, qui a pris plus d’un an à se concrétiser, va permettre de sauver une partie des poissons qui se retrouvait dans la zone de pêche, ce qui représente environ 8000 saumons qui retourneront dans les rivières du Québec et des Maritimes.

 

            Pour le directeur de la ZEC de Bonaventure, il s’agit assurément d’une bonne nouvelle. Cependant, il ajoute du même souffle que la pêche au Groenland n’est sûrement pas la seule cause des grandes variations dans les montaisons de saumons dans les rivières depuis une dizaine d’années :

 

            Le directeur des programmes à la Fédération québécoise pour le saumon atlantique, Charles Cusson, se montre plus optimiste et explique que cette entente pourrait permettre de stabiliser et d’augmenter le cheptel de saumon qui a dégringolé depuis les années 70 :

 

            Au Québec, la pêche sportive au saumon atlantique représente 60 millions de dollars en retombées économiques.

Retour

PARTAGER