Informations régionales

Plus de homards, mais moins de recettes

Plus de homards, mais moins de recettes

17 juillet 2018

Les pêcheurs gaspésiens ont ramené à quai plus de homard que l’an dernier, mais la valeur totale des débarquements a diminué.

 

Le bilan préliminaire de Pêches et Océans Canada dans les zones gaspésiennes démontre que la quantité totale débarquée a légèrement augmenté en effet.  Comme le nombre de permis actif est demeuré intact par rapport à 2017, la quantité moyenne par détenteur a connu une hausse de 375 kilogrammes.

 

Cependant, comme le prix payé au débarquement a diminué, la valeur moyenne de prises par bateau a connu un recul.  L’an dernier, Pêches et Océans Canada enregistrait des valeurs moyennes de 141 mille dollars par détenteur de permis contre 132 mille cette année.

 

Une hausse importante des débarquements et de la valeur moyenne est à noter dans l’estuaire du Saint-Laurent et sur la pointe de la péninsule.  Malgré une baisse des prix, les 8 détenteurs de permis de pêche ont vu grimper la valeur moyenne des débarquements de 29 % grâce à l’augmentation des prises.

 

Par ailleurs, les prises ont diminué dans la plupart des sous-zones des secteurs de Percé, Sainte-Thérèse-de-Gaspé et Chandler où se trouve le plus grand nombre de détenteurs de permis, 76 des 159 entreprises gaspésiennes.  La situation est semblable à celle-ci dans les secteurs que se partagent les 64 détenteurs de permis de l’est de la Baie-des-Chaleurs.  Les 11 pêcheurs de l’ouest de la baie, pour leur part, ont connu une hausse des quantités moyennes débarquées, mais avec la plus importante baisse des prix enregistrée, qui sont passées de 7,26 dollars la livre l’an dernier à 6,10$, et l’ajout d’un détenteur de permis, la valeur moyenne des prises par bateau dans cette zone a diminué.

 

La valeur totale des prises de homard en Gaspésie a atteint 21 millions de dollars, contre 22,6 l’an dernier.

Retour

PARTAGER