Informations régionales

Pascan retranche des vols

Pascan retranche des vols

20 novembre 2018

Changement majeur à la desserte aérienne de la Baie-des-Chaleurs.

 

            L’unique entreprise qui assure un lien quotidien à l’aéroport de Bonaventure, Pascan Aviation, annule son vol direct du matin en partance de Bonaventure vers Montréal et son vol vers la Baie-des-Chaleurs le soir.

 

            À compter du 3 décembre, la clientèle de la Baie-des-Chaleurs devra se résoudre à quitter le soir vers les grands centres et les retours de Montréal vers Bonaventure ne se feront que le matin. 

Dans 2 semaines, le travailleur ne pourra plus quitter Bonaventure le lundi matin.  Il devra faire précéder son départ le dimanche à 14 heures.   Pour revenir en Gaspésie la fin de semaine, ce même client devra prendre l’avion le vendredi matin et non plus à la fin de la journée du vendredi.  Le samedi matin, Pascan n’offre pas de vols vers Bonaventure. 

 

Autre situation fréquente : Pour une personne qui a un rendez-vous dans la journée à Québec ou Montréal, elle ne pourra plus quitter le matin même et espérer revenir le soir de la même journée.  Elle devra quitter la veille, coucher 2 nuits à l’extérieur pour ne pouvoir revenir que le lendemain de sa rencontre.  Le maire de Bonaventure, Roch Audet, qui consacre plusieurs heures par semaine à améliorer les services aériens dans sa ville est déçu de ce recul et outré, de surcroît, de ne pas avoir été mis au courant par les propriétaires de Pascan Aviation.  Il a appris cette décision de la bouche des journalistes :

            Dans une lettre à certains clients, la directrice commerciale de Pascan Aviation explique que pour être éligible à l’obtention d’un contrat de transport de patients avec le centre de santé des Îles, il fallait que la compagnie garantisse un transport direct sans arrêt à Bonaventure.  À nouveau, le maire de Bonaventure :

            Pascan Aviation écrit être conscient que les changements seront importants dans les habitudes et les besoins en transport de ses voyageurs.  L'entreprise doit fournir des explications d'ici jeudi.

Retour

PARTAGER