Informations régionales

Outrage à un cadavre: Jean Roy plaide coupable

Le charnier peu après les événements de mai dernier, bâtiment aujourd'hui démoli

Outrage à un cadavre: Jean Roy plaide coupable

27 septembre 2018

Jean Roy plaide coupable d’outrage à un cadavre.

 

            L’homme de 19 ans de Bonaventure a reconnu également, hier, être entré par effraction dans le charnier du cimetière de Caplan.  Les faits remontent aux 4 et 5 mai.

 

            Le co-accusé connaîtra sa sentence le 17 décembre.

 

            D’ici là, un rapport sur son état psychologique doit être préparé.

 

            Jean Roy n’a pas d’antécédent criminel.  Le soir des événements, des images des sévices administrés à la personne décédée ont été prises par des membres du groupe à l’intérieur du charnier puis diffusées sur les réseaux sociaux.

 

            La procureure Florence Frappier-Routhier a d’ailleurs déposé en preuve les vidéos envoyées sur Snapchat ainsi que des conversations que Jean Roy a eues après les faits.  Sous scellé, les vidéos n’ont pas été présentées au public.

 

            Le troisième chef d’accusation porté contre l’homme, incendie du cercueil, a été retiré.

Retour

PARTAGER