Informations régionales

Optilab, un an après

Optilab, un an après

25 avril 2018

Des technologistes médicaux ont souffert de l’implantation précipitée d’Optilab cette dernière année, selon l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Le 1er avril 2017, la responsabilité administrative des laboratoires des hôpitaux gaspésiens a été transférée au CISSS du Bas-Saint-Laurent, puisque la majorité des analyses d’échantillons était appelée à y être centralisée.

Aujourd’hui, la porte-parole du syndicat pour la Gaspésie, Guylaine Michel, soutient que l’urgence avec laquelle le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a voulu implanter le nouveau service n’a fait que créer du stress pour les employés touchés :

La situation est d’autant plus surprenante que rien ne semble avoir bougé dans le dossier, en Gaspésie, en un an. Aucun échantillon n’a encore pris le chemin vers le laboratoire de Rimouski, selon Guylaine Michel :

Par ailleurs, le syndicat ne croit pas que la situation en Gaspésie sera favorable à l’implantation d’Optilab.

L’APTS demande au gouvernement de suspendre les travaux d’implantation d’Optilab et de consulter les technologistes médicaux.

Retour

PARTAGER