Informations régionales

Optilab 2.0: la cible ramenée au tiers de l'objectif de départ, selon le CISSS du BSL

Optilab 2.0: la cible ramenée au tiers de l'objectif de départ, selon le CISSS du BSL

16 avril 2019

Avec le projet Optilab 2.0, le CISSS du Bas-Saint-Laurent vise à transférer à Rimouski 15 % du volume d’échantillons provenant des laboratoires de la Gaspésie.

 

            C’est 3 fois moins que ce que prévoyait le scénario initial, note Ariane Doucet-Michaud, conseillère cadre aux communications stratégiques à la présidence-direction générale et relations avec les médias au CISSS du Bas-Saint-Laurent.

 

            Optilab 1.0 prévoyait plutôt que 45 % des analyses soient transférées des laboratoires dits «associés» vers le laboratoire «serveur» de Rimouski.

 

            Selon Ariane Doucet-Michaud, moins de 1 % du volume d’activité total a été transféré à Rimouski jusqu’ici et ces transferts ciblent quelques types d’analyses précises. 

 

            La réorganisation des services de laboratoire en Gaspésie se fera sur un échéancier de 3 à 5 ans, prévoit aussi le Centre intégré de Santé et de Services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

 

            La responsable des communications au Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent explique que les laboratoires associés, comme Maria, vont conserver les analyses nécessitant un résultat urgent ainsi que celles qu’il n’est pas possible de centraliser pour des raisons de délai et de maintien de l’intégrité des échantillons.

 

            Aucun employé n’a été transféré de la Gaspésie vers le laboratoire de Rimouski, assure le CISSS.  La diminution du nombre de postes s’opère par attrition, c'est-à-dire principalement des départs à la retraite non remplacés.

Retour

PARTAGER