Informations régionales

Nouvelle mouture du règlement sur les hydrocarbures

Nouvelle mouture du règlement sur les hydrocarbures

6 juin 2018

            Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles présente une nouvelle version plus stricte des règlements sur les hydrocarbures.

 

            La proposition du gouvernement avait été la cible de critiques l’automne dernier, notamment en raison de la distance minimale entre des puits de pétrole et des résidences, des bâtiments publics et des parcs nationaux. La possibilité de forer dans les milieux hydriques en avait aussi révolté plus d’un.

 

            Après avoir reçu 1000 mémoires et tenu des consultations avant les Fêtes, Québec annonce que la province doublera les distances séparatrices par rapport à sa première proposition.

 

            Un forage pétrolier ne pourra donc se faire à moins de 350 mètres des secteurs résidentiels ni à moins de 550 mètres des écoles, des garderies et des hôpitaux et non plus à moins de 120 mètres des parcs nationaux.

 

            C’est la Gaspésie, Anticosti, le Bas-Saint-Laurent et le Centre-du-Québec qui comptent l’essentiel des permis d’exploration.  Le gouvernement exclut toute la Vallée du Saint-Laurent de la fracturation dans le schiste pour la recherche de gaz.  Le gouvernement ajoute aussi une zone de protection additionnelle d’un kilomètre autour des périmètres urbains établis par les municipalités où tout forage est interdit.  Le projet Haldimand situé près des maisons à Gaspé ne pourra pas voir le jour, a confirmé également le ministre des Ressources naturelles, Pierre Moreau.  Il reste des questions sans réponses en ce qui a trait à la protection des résidences éloignées du noyau des villages.

           

            Si 13 cours d’eau dont le fleuve Saint-Laurent ne pourront pas être ciblés par les entreprises, Québec ne s’est pas prononcé sur la baie des Chaleurs et tous les lacs et les rivières de la Gaspésie. En fait, la quasi-totalité des lacs et des rivières du Québec seront ouverts aux projets pétroliers et gaziers.

Retour

PARTAGER