Informations régionales

Norma Condo caresse le rêve d'un restaurant de cuisine autochtone

L'un des plats qu'elle a élaborés: viande d'orignal braisée au cèdre, canneberges et pain banique

Norma Condo caresse le rêve d'un restaurant de cuisine autochtone

27 septembre 2018

Une femme de Gesgapegiag souhaite faire un retour dans sa communauté pour devenir restauratrice en misant sur la cuisine traditionnelle autochtone.

 

          

 

  Norma Condo a déménagé des États-Unis vers Montréal en 2016 pour s’inscrire à un programme de 18 mois à la Pearson School of Culinary art qu’elle a complété en 2017. Elle a aussi complété une formation supplémentaire de 5 mois pour perfectionner ses connaissances en cuisine. Son parcours a été marqué par plusieurs difficultés, dont la mort tragique de son mari, quelques semaines seulement avant le début de ses cours.  Déterminée, elle s’est tout de même lancée pour montrer l’exemple à ses 5 enfants.  Ultimement, elle souhaite revenir dans sa communauté pour faire découvrir  toute la richesse de la cuisine et de la culture autochtones.  Cette passion lui vient de sa grand-mère qui cuisinait de façon traditionnelle :

            Norma Condo souhaite aussi suivre un cours de boucherie et faire le débitage de la viande de bois, afin de transmettre ses connaissances à la nouvelle génération :

            Elle ne peut fixer de date précise sur son retour à Gesgapegiag mais affirme que toutes ses actions sont dirigées dans cette optique.

 

            Norma Condo a aussi eu la chance de représenter à deux reprises sa communauté à la Rencontre des grands chefs qui jumelle des chefs de 11 nations autochtones avec des chefs de la région de Québec.

Retour

PARTAGER