Informations régionales

MDM pourra difficilement éviter de nouvelles coupures d'heures en usine

MDM pourra difficilement éviter de nouvelles coupures d'heures en usine

14 juin 2018

Unipêche MDM anticipe une coupure de 15 % des heures de travail en raison des fermetures de zones de pêche.

 

            Le directeur, Gino Lebrasseur, confirme que la saison 2018 est très difficile.  Les fermetures de zones pour la pêche au crabe dès le début de la saison ont provoqué une baisse d’environ 25% des heures travaillées dans les usines de Paspébiac, Port-Daniel et Grande-Rivière qui comptent 400 employés.  Ceci fait de ces travailleurs d’usine les plus impactés du groupe MDM. 

 

          

Gino Lebrasseur, directeur général du groupe Unipêche MDM

 

  Les nouvelles fermetures annoncées, touchant maintenant le homard coupera encore 15% du temps de travail, prévoit Gino Lebrasseur.  Le directeur note que, jusqu’à un certain point, les approvisionnements de homard permettaient de compenser la baisse de 50 % des débarquements de crabe.   

 

            La fermeture annoncée pour vendredi d’une nouvelle zone entre Percé et Gascon, incluant le homard, viendra compliquer les choses pour les travailleurs. Gino Lebrasseur explique être à pied d’œuvre afin de s’assurer que les travailleurs d’usine seront compensés par le gouvernement :

            Malgré la gravité de la crise, le directeur refuse de jeter la pierre à Pêches et Océans Canada.  Il concède que la communication est parfois difficile, mais il ajoute du même souffle que les impacts à long terme de la suspension de l’écocertification de la pêcherie par le Marine Stewardship Council, avec les nombreux décès de baleines noires, pourrait avoir des impacts encore plus négatifs :

            MDM possède 7 installations en Gaspésie et sur la Côte-Nord.  125 personnes travaillent à Grande-Rivière, une vingtaine à Port-Daniel et 250 à Paspébiac.  

Retour

PARTAGER