Informations régionales

Manque d'ambulanciers à Caplan: le CISSS est interpelé

Des élus de la Baie-des-Chaleurs, paramédics et patron du service ambulanciers réclament d'être écoutés par le CISSS

Manque d'ambulanciers à Caplan: le CISSS est interpelé

17 décembre 2018

            Service ambulancier de la Baie veut que les paramédics à Caplan puisse attendre les appels dans la caserne.

 

            L’entreprise demande au Centre intégré de santé et de services d'abolir l'horaire de faction à cet endroit.  Ce type d'horaire force les ambulanciers à attendre les appels à la maison.

 

            Pour que la conversion des horaires se fasse à coût nul, il suffirait que le personnel de Caplan ne soit en attente dans la caserne que 12 heures par jour sur 24.  La nuit, ce sont les ambulanciers des autres localités qui resserreraient vers Caplan.  Ils sont déjà de garde dans leur véhicule.  Le directeur général de l’entreprise ambulancière, Stéphane Fortin, demande de pouvoir faire à Caplan ce que tous les voisins peuvent faire, comme c’était le cas de 2009 à 2012 :
 

            Keven Desbois, paramédics et représentant syndical, note que le CISSS doit s’attarder à la sécurité des résidents.  Dans les meilleures conditions, l’ambulancier en attente à la maison prendra 7 minutes pour se rendre d’abord à la caserne :


            Comme Caplan n'a pas profiter des budgets supplémentaires annoncés par le ministre Barrette cette année, la caserne a vu quitter un bassin de paramédics vers d'autres municipalités qui ont vu disparaître les horaires de faction. 

Service ambulancier de la Baie a dû recourir à une agence privée de placement pour couvrir la plage horaire à Caplan.  Jean-François Cloutier est paramédics pour l’agence BTAQ :

            Une découverture est possible les 24 et 25 décembre à Caplan, en raison du manque de paramédics disponibles à Noël.

Retour

PARTAGER