Informations régionales

Les usines de pêches peinent à recruter à l'étranger

Les usines de pêches peinent à recruter à l'étranger

7 avril 2020

Le recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur des pêches s’annonce difficile pour cette année. 

 

            Certaines entreprises reportent l’embauche outre-mer à l’an prochain.

 

            L’entreprise La Crevette du Nord Atlantique poursuit ses démarches pour accueillir 7 travailleurs mexicains d’ici le 25 avril dans son usine de L’Anse-au-Griffon.  Le directeur de l’usine, Bastien Denis, explique que leur arrivée est retardée de deux semaines en raison du protocole de sécurité de la COVID-19, qui n’est pas encore approuvé par Santé Canada :

 

            Après cette étape, il faut aussi que ces  puissent être en mesure de prendre l’avion, ce qui n’est pas encore certain :

 

            L’entreprise détient toutefois une marge de manœuvre en matière de délais puisque la saison de la pêche à la crevette doit commencer plus tard cette année.

 

 

Retour

PARTAGER