Informations régionales

Les producteurs agricoles réclament une meilleure compensation pour le manque de foin

Les producteurs agricoles réclament une meilleure compensation pour le manque de foin

6 novembre 2018

Les agriculteurs gaspésiens qui ont subi une sécheresse hors du commun l’été dernier demandent à la Financière agricole de mieux couvrir leurs pertes.

 

            Réunis pour l’Assemblée générale annuelle de la section régionale de l’UPA, hier à New Richmond, 17 producteurs ont résolu de faire pression sur l’assureur.

 

            La présidente de l’Union des producteurs agricoles Gaspésie-les Îles, Michèle Poirier, note que le nombre de stations météorologiques et leur localisation aussi n’est pas optimal pour bien suivre l’évolution des conditions climatiques dans la région.  Les agriculteurs ont donc des doutes sur la bonne évaluation des pertes de rendement en foin qu’effectue la Financière agricole cette année :

 

            Certains producteurs, devant la rareté du foin, ont dû réduire leur cheptel.  Le prix qu’obtiennent les producteurs sur le marché de la vache de réforme a d’ailleurs connu une baisse.  Certains ont dû investir pour creuser de nouveaux puits afin de réussir à abreuver les animaux cet été puis irriguer les champs.

           

            Le directeur régional de la Financière agricole pour la Gaspésie-les Îles et le Bas-Saint-Laurent, Jean Ruest, reconnaît que le modèle de calcul n’est peut-être pas parfait.  Un audit externe a d’ailleurs été demandé par son organisation pour tester l’efficacité de la méthodologie à 3 variables, simplifiée en 2016 :

 

            Jusqu’ici, les producteurs gaspésiens ont obtenu 700 000 mille dollars de la Financière agricole en guise de compensations.  Un troisième versement leur sera versé en décembre.

Retour

PARTAGER