Informations régionales

Les pêcheurs pélagiques croient que le MPO ne récolte plus de données

Les pêcheurs pélagiques croient que le MPO ne récolte plus de données

15 juin 2022

Les pêcheurs pélagiques ne voient pas comment le ministère fédéral des Pêches obtiendra des données à jour pour une relance l’an prochain.

 

Ils craignent que la fermeture de la pêche au hareng et au maquereau cette année soit un moratoire déguisé.

 

Leur représentant, Ghislain Collin, note que ce sont les pêcheurs gaspésiens qui fournissent obligatoirement les données sur les prises, ce qui permet d’évaluer les stocks de maquereau en particulier.

 

Comme la flottille est forcée de rester à quai, comment le MPO obtiendra-t-il son évaluation, demande le pêcheur, alors qu’aucun bateau scientifique n’est observé en ce moment :

 

Ghislain Collin émet des doutes sur les prétentions du ministère :

 

            Le représentant des pêcheurs pélagiques possède maintenant un permis de pêche au homard. 

Retour

PARTAGER