Informations régionales

Les pêcheurs de homard veulent des preuves que le marché existe

Les pêcheurs de homard veulent des preuves que le marché existe

22 avril 2020

Les pêcheurs de homard souhaitent prendre la mer mais rien n’indique à ce moment-ci que le marché existe et que la pêche aura lieu.

 

            C’est ce qu’affirme le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie, O’Neil Cloutier qui est lui-même pêcheur de homard.

 

            O’Neil Cloutier réagit aux propos du directeur de l’Association des industriels de la pêche, Jean-Paul Gagné qui souhaite une ouverture de la saison.  Ce dernier affirme qu’un marché existe avec un accord promotionnel avec 152 magasins d’alimentation.  La ministre Diane Lebouthillier a affirmé à son tour que la pêche est un service essentiel et qu’il y aura une saison.

 

            Le représentant des homardiers rappelle que malgré un accord promotionnel avec 152 magasins, le marché est toujours presqu’inexistant :

            Il affirme aussi que malgré le discours du directeur de l’AQIP, celui des industriels est plus nuancé.  Plusieurs d’entre eux ne sont toujours pas convaincus que la pêche sera possible cette année :

            O’Neil Cloutier ajoute que les pêcheurs préparent la saison et qu’ils souhaitent prendre la mer.  Cependant, ils ont besoin d’un plan de déploiement plus précis avant d’affirmer qu’il y aura une pêche.  Un dumping de homards avec une absence de marché aurait des répercussions financières graves, dit-il :

            Le représentant des pêcheurs rappelle que c’est justement pour se donner le temps de bien analyser les perspectives de marchés que les pêcheurs ont demandé un report du début de la saison au 9 mai, ce qui a été accepté par le MPO.

Retour

PARTAGER