Informations régionales

Les industriels de la pêche veulent connaître le marché pour le sébaste

Les industriels de la pêche veulent connaître le marché pour le sébaste

19 novembre 2018

L’Association québécoise de l’industrie de la pêche entreprend une étude sur la demande locale pour le sébaste.

           

L’Association québécoise de l’industrie de la pêche a retenu les services de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, pour faire une étude sur la demande du marché domestique pour le sébaste.
 

            Accordé après un processus d’appel d’offres, le mandat donné à Raymond Chabot Grant Thornton est subventionné à 70 pour cent par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec. Le coût de l’étude s’élève à 35 000$.
 

            Le gestionnaire de Madelipêche, Paul Boudreau, qui est membre du Comité québécois sur le sébaste, explique que l’étude vise à déterminer ce que veut le marché et à quel prix :
 

 

            Le directeur général de l’AQIP, Jean-Paul Gagné, espère aussi que l’étude convaincra le MAPAQ de mettre sur pied un programme spécifique de soutien à l’industrie de la capture et de la transformation, pour la relance de la pêche commerciale au sébaste.  Il dit faire confiance au nouveau ministre de la CAQ, André Lamontagne, à cet effet :
 

 

            Les conclusions de l’étude de Raymond Chabot Grant Thornton sont attendues pour juillet 2019.  L’AQIP lancera un autre appel d’offres en début d’année, pour la réalisation d’une deuxième analyse, cette fois portant sur la demande du marché international, pour les produits du sébaste.

Retour

PARTAGER