Informations régionales

Les garagistes confirment les observations de la Vérificatrice générale

150 pneus s'accumulent dans la cour de Pièces d'auto Carleton

Les garagistes confirment les observations de la Vérificatrice générale

3 décembre 2018

Le laxisme de Recyc-Québec dans la gestion des pneus usagers cause des problèmes à plusieurs garagistes de la région.

 

            Dans son rapport publié vendredi, la vérificatrice générale du Québec juge sévèrement le travail de Recyc-Québec qui est responsable de la gestion des vieux pneus. 

La vérificatrice générale, Guylaine Leclerc affirme que Recyc-Québec n’assume pas le leadership qui lui revient en matière de pneus hors d’usage.  Le Programme québécois de gestion intégré des pneus hors d’usage est financé par les contribuables.  3 dollars sont perçus sur chaque pneu neuf vendu au Québec afin de s’assurer que les pneus soient recyclés.  Cette responsabilité incombe à Recyc-Québec qui a aussi le mandat de récupérer les pneus.

 

            Pierre Caissy, propriétaire de Pièces d’auto Carleton, affirme que les pneus ne sont pas récupérés assez souvent ce qui provoque des problèmes d’espace, d’esthétique et de sécurité. À titre d’exemple, aucun camion n’est passé pour la récupération depuis le mois d’août et malgré de nombreux appels, rien ne bouge. Pierre Caissy est formel, ces pneus ne lui appartiennent pas et ils sont de la responsabilité de la société d’État :

 

            Le député de Bonaventure affirme qu’il s’agit d’une problématique qui touche presque tous les garagistes qui entreposent des pneus.  Selon lui, le rapport de la vérificatrice générale vient confirmer l’opinion des garagistes et Sylvain Roy maintient que Recyc-Québec doit rendre  des comptes :

            En plus d’offrir un meilleur service au garagiste, Recyc-Québec doit améliorer ses pratiques afin de valoriser les pneus hors d’usage, dit Sylvain Roy.

Retour

PARTAGER