Informations régionales

Les élus ne veulent pas être trop sévères

Les élus ne veulent pas être trop sévères

17 octobre 2018

Les élus de la Baie-des-Chaleurs ne devraient pas se montrer plus sévères qu’ailleurs dans l’encadrement de la consommation de cannabis.

 

            Guy Gallant note que le comité se penchera sur les particularités des MRC d’Avignon et de Bonaventure, pour que le règlement colle à la réalité du territoire :

 

            Le préfet de la MRC de Bonaventure, Éric Dubé, ne souhaite pas bannir la consommation partout dans l’espace public.  Sera-t-il possible de le permettre dans certains festivals, près de certains parcs de façon encadrée, le comité devra y réfléchir dit-il, quitte à resserrer le règlement au besoin :

 

            Le comité de sécurité publique, qui compte des maires et des représentants de la Sûreté du Québec veut aussi s’assurer que les policiers seront en mesure d’appliquer le règlement en vigueur.  Guy Gallant :

 

            La législation provinciale pourrait aussi être modifiée puisque le nouveau premier ministre, François Legault, souhaite interdire de fumer de la marijuana en public et a évoqué la possibilité de faire passer l’âge légal à 21 ans, deux mesures plus restrictive que la nouvelle législation.

Retour

PARTAGER