Informations régionales

Les dangers du métier

Les dangers du métier

1 juin 2022

Des mesures de protection pour les baleines noires augmentent le risque pour les pêcheurs

Une opération de sauvetage de pêcheurs de crabe des neiges dans le golfe se termine bien, mais selon les protagonistes elle laisse présager que d’autres événements du genre pourraient se reproduire.

L’équipage du bateau la Pointe de l’Est, de Rivière-au-Renard, est venu au secours de 4 pêcheurs du Nouveau-Brunswick après le naufrage de leur navire. L’événement s’est produit dans la soirée de lundi alors que le capitaine, Stéphane Dunn, a reçu un appel de détresse vers 20h30. À ce moment, l’équipage vient de ramasser ses casiers de crabe à la suite de la présence d’une baleine noire.  Les vents sont au moins de 25 nœuds et les vagues atteignent deux mètres de hauteur. Le capitaine, Stéphane Dunn :

Arrivé sur place, le navire est submergé, mais les pêcheurs de Miscou ont eu le temps de sauter à bord d’un pneumatique. Après 45 minutes dans la tempête, Stéphane Dunn explique qu’ils ont réussi à récupérer les pêcheurs :

Le capitaine se dit heureux de la tournure des événements, mais craint que cette situation puisse se reproduire en raison de l’obligation des pêcheurs de retirer leurs casiers dans les 72h lorsqu’une baleine se trouve dans leur périmètre de pêche. Stéphane Dunn explique que le temps alloué pour récupérer les équipements et la répartition du poids des casiers sur le navire, dans de mauvaises conditions climatiques, demeure une opération risquée pour les pêcheurs.

 

Retour

PARTAGER