Informations régionales

Les annulations d'escales de croisières sont moins nombreuses

Les annulations d'escales de croisières sont moins nombreuses

7 mai 2018

Escale Gaspésie devrait être moins touchée cette année par des annulations de navires de croisière en raison des mesures de protection des baleines noires.

 

            L’an dernier, les cas de mortalité de ce mammifère marin avaient forcé le fédéral à intervenir au milieu de l’été pour le protéger en diminuant la vitesse maximale des bateaux de plus de 20 mètres à 10 nœuds, au lieu des 15 à 20 habituellement.

 

            Pour 2018, Pêches et Océans a créé un couloir de navigation entre la Gaspésie et l’île d’Anticosti, pour permettre aux bateaux de naviguer à une vitesse normale.  Le chef d’escale, Stéphane Sainte-Croix, explique que si on en reste à un total de 6 annulations au lieu de 15 comme l’an dernier, ce sera un grand gain.  Il y aura néanmoins un impact économique néfaste indéniable :

            Stéphane Sainte-Croix affirme que le corridor établi pour la navigation permettra aux lignes de croisière de gagner de 2 à 4 heures en moyenne.  Cependant, dans le cas où une baleine serait aperçue dans cet espace, la vitesse serait à nouveau diminuée. 

 

            Devant cette situation, le chef d’Escale Gaspésie croit que la contrainte liée aux mesures de protection des baleines noires pourrait devenir un atout :

            Pour sa dixième saison, l’organisme s’attend à accueillir plus de 30 650 croisiéristes et membres d’équipage avec les 42 escales à l’horaire cette année.

Retour

PARTAGER