Informations régionales

Le président de la CSRL veut de l'écoute

Le président de la CSRL veut de l'écoute

8 novembre 2019

            Le président de la Commission scolaire René-Lévesque souhaite la mise en place d’un grand chantier sur l’éducation.

 

            Jean Couture se rendra à Québec le 13 novembre dans le cadre de la commission parlementaire sur la loi 40 qui vise, entre autres, l’abolition des commissions scolaires. 

Le président est convaincu que le gouvernement fait fausse route avec ce projet et a toujours bon espoir de voir le ministre Roberge changer d’avis. Il explique que la lune de miel est terminée entre la population du Québec et le gouvernement caquiste et il croit que pour cette raison le gouvernement devra être plus à l’écoute.

Cette semaine, les caquistes ont d’ailleurs reculé concernant le resserrement des règles du Programme de l’expérience québécoise :

   

 

            Il déplore toujours le ton hautain et méprisant du ministre, mais il croit qu’il est temps d’enterrer la hache de guerre et de discuter de façon rationnelle :

 

            D’ailleurs, Jean Couture concède que la démocratie scolaire et le rôle des commissions peuvent sûrement s’améliorer.

Pour cette raison, plutôt que de jeter le bébé avec l’eau du bain, il serait peut-être temps d’organiser un grand chantier de l’éducation au Québec :

 

            D’ailleurs, Jean Couture déplore le silence des préfets de Bonaventure, Avignon et Rocher-Percé dans le dossier de l’abolition des commissions scolaires.

Retour

PARTAGER