Informations régionales

Le président de la commission scolaire sur le pied de guerre

Le président de la commission scolaire sur le pied de guerre

5 décembre 2018

Jean Couture n’a pas l’intention de laisser les commissions scolaires mourir sans protester.

 

            François Legault l’a répété la semaine dernière, lors de son discours inaugural, les commissions scolaires disparaîtront.

 

            À moins que les plans ne changent au gouvernement du Québec, le même sort attend la Commission scolaire René-Lévesque.

 

            Le mandat des commissaires prendra fin en 2020.

 

            La forme d’organisation qui prendra la relève sur la scène régionale n’est pas encore déterminée mais est annoncée comme un centre de service.

 

            Le président de la commission scolaire qui chapeaute les écoles entre l’Ascension et Percé, Jean Couture, dit être triste de voir être annoncée la mort de cette forme de démocratie.  Il prévoit des décisions qui seront prises mur-à-mur :
 

 

            Le président convient que le rôle des commissaires est méconnu et non-reconnu dans la population.  Il a l’intention de participer de façon active à l’adoption d’une stratégie pour que les commissions scolaires soient entendues publiquement, afin de convaincre le gouvernement Legault de revenir sur son objectif :

 

            C’était le président de la Commission scolaire René-Lévesque, Jean Couture.

Retour

PARTAGER