Informations régionales

Le maire de Bonaventure craint que  Québec n'accorde pas d'importance aux petits transports aériens

Le maire de Bonaventure craint que Québec n'accorde pas d'importance aux petits transports aériens

26 avril 2019

Le maire de Bonaventure demande à François Legault d’écouter le son de cloche des transporteurs régionaux, comme Pascan Aviation.

 

            Roch Audet constate que le premier ministre reste évasif quant au rôle des petits transporteurs comme Pascan qui dessert l’aéroport de Bonaventure ou comme Air Inuit, qui relie les communautés du Nunavik à Sept-Îles, Montréal et Québec.

 

            Membre du comité de l’Union des municipalités du Québec sur le transport aérien, le maire Audet reconnaît qu’un quasi-monopole existe avec Air Canada.

 

            Mais, il ne faut pas oublier, dit-il, le rôle crucial que jouent certains autres transporteurs dans la desserte de petits aéroports comme celui de sa ville :

 

            Roch Audet ne croit pas qu’Air Canada souhaite desservir Bonaventure et ne pense pas non plus que la demande actuelle soit suffisante dans la Baie-des-Chaleurs pour qu’un deuxième joueur s’ajoute à l’offre de Pascan.  Le maire demande à François Legault de s’assurer que les petits transporteurs soient  écoutés, tout en intervenant auprès d’Air Canada pour faire plafonner les prix des billets:

 

            Roch Audet souligne que la plage horaire des départs et des arrivés à Bonaventure fait en sorte qu’il est facile pour les passagers des grands centres de venir travailler en Gaspésie, mais que l’inverse n’est pas aussi évident.  Il espère que le premier ministre prendra ce problème en considération.

Retour

PARTAGER