Informations régionales

Le député de Bonaventure demande le démantèlement immédiat

Le député de Bonaventure demande le démantèlement immédiat

3 mars 2020

Le député de Bonaventure estime que l’enjeu environnemental est devenu accessoire chez les manifestants qui poursuivent le blocus à Listuguj.

 

            Vendredi, lors d’une rencontre d’information convoquée par l’un des leaders du blocus pour prendre l’avis des manifestants sur le passage d’un seul convoi de pales, les 5 manifestants qui avaient répondu à l’invitation ont voté en faveur de la demande de la Société de chemin de fer. 

 

            Toutefois, après que le rail eut été déneigé et que le convoi s’approchait de Listuguj samedi, une autre partie du groupe s’est présentée au campement sur Gospem, dans le but de bloquer le convoi.  La Société de chemin de fer a donc arrêté son train en direction de Listuguj, qui était à 2 miles à l’est du blocus.

 

            Sylvain Roy réclame une intervention policière aujourd’hui pour faire respecter la loi, rappelant qu’un juge a ordonné le démantèlement du campement et que cette injonction est toujours en vigueur :

 

            Le député de Bonaventure estime que les motivations de certains manifestants ont changé depuis le début du barrage :

 

            Le député provincial questionne aussi l’absence dans ce dossier de la ministre fédérale et députée de la Gaspésie-les Îles, Diane Lebouthillier.  Il demande qu’Ottawa verse une compensation à la Société de chemin de fer de la Gaspésie pour les pertes engendrées par le blocus depuis 3 semaines.

Retour

PARTAGER