Informations régionales

Le consensus d'abord

Carte des fuseaux horaires dans le monde

Le consensus d'abord

20 mars 2018

Le président de la Table des préfets de la Gaspésie-les Îles vise un consensus régional avant de formuler une demande de changement de fuseau horaire.

Agriculteur de métier, Guy Gallant, verrait beaucoup d’avantages à placer la Gaspésie à l’heure des Maritimes. La production agricole, comme tous les secteurs d’activités qui sont soumis aux facteurs naturels, bénéficierait d’une heure d’ensoleillement supplémentaire en fin de journée, ce qui n’est pas négligeable, dit-il.

Il s’agirait, ajoute Guy Gallant, d’un avantage non négligeable aussi pour les entreprises touristiques qui pourraient profiter d’une plus grande période de clarté pour les activités de plein air.


Par contre, il ne connaît pas, à ce moment-ci, la position de tous les élus à travers la péninsule. Guy Gallant croit que la Haute-Gaspésie, davantage tournée vers le Bas-Saint-Laurent pour des échanges commerciaux ou pour des rendez-vous médicaux, pourrait s’opposer à un changement.

La Table des préfets se saisira de la question à la prochaine rencontre. Le président estime que le consensus est incontournable avant de formuler une demande :


Il faudra bien mesurer les conséquences d’un changement d’heure. Guy Gallant vise une décision réfléchie :


Ceci dit, Guy Gallant note que plusieurs résidents de l’Ouest de la MRC d’Avignon ont adopté l’heure des maritimes dans leur quotidien puisque les échanges avec le Nouveau-Brunswick sont réguliers. Sinon, le réflexe est inculqué, lors de la prise de rendez-vous à leur hôpital de référence de Campbellton qu’il y a un ajustement à faire. Retour

PARTAGER