Informations régionales

Le cégep tente de se retirer du processus judiciaire

Le cégep tente de se retirer du processus judiciaire

7 février 2020

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles veut se retirer du processus judiciaire qui l’implique avec son partenaire Matrix.

L’institution est engagée dans une poursuite déposée en Cour supérieure par le sous-traitant du Collège Matrix ,qui recrute des étudiants pour le Cégep. Rehill Services réclame 3,8 M$ pour des défauts de paiement suite au recrutement de 487 étudiants internationaux pour son campus de Montréal. Le responsable du campus précise n’avoir aucune relation directe et lien d’affaire avec la firme qui a entamé le processus judiciaire. Sylvain Vachon explique que le Cégep n’a pas à être poursuivi puisqu’il a déjà versé les montants réclamés:

 

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles affirme que depuis le dépôt de la poursuite en janvier, ses avocats sont en discussion avec Rehill Services pour être exclu de la poursuite et ont aussi entamé d’autres démarches juridiques:

Malgré cette situation, Sylvain Vachon tient à exprimer sa confiance envers son partenaire Matrix:

Le Cégep de la Gaspésie a donc l’intention de respecter son contrat de 10 ans avec Matrix et de poursuivre ses activités de formation sur son campus à Montréal.

Retour

PARTAGER