Informations régionales

La vocation commerciale du quai ne pouvait être conservée, selon le maire

La vocation commerciale du quai ne pouvait être conservée, selon le maire

20 avril 2018

Le maire de Carleton-sur-Mer maintient que la vocation commerciale du quai n’aurait pu être conservée dans le projet actuel.

Rappelons qu’une pétition circule dans la ville pour que le quai de Carleton conserve sa vocation commerciale, notamment pour les grands navires. Selon l’instigateur de cette pétition, le MPO aurait été ouvert à cette éventualité si la ville en avait fait la demande. Le projet confirmé cet hiver prévoit un enrochement d’une partie de la face ouest du quai.

Le maire Mathieu Lapointe persiste et signe. La vocation commerciale du quai ne pouvait être incluse dans le projet. Il affirme dans un premier temps que le MPO, contrairement à ce qu’affirment les auteurs de la pétition, souhaite enrocher une bonne partie de la face ouest pour des questions de coût à long terme. Et comme la ville sera propriétaire d’une partie du quai située à l’extrémité, là où les grands navires accostaient, le gouvernement du Québec avait aussi son mot à dire. Le ministère des Affaires municipales n’aurait pas autorisé la ville à gérer ce genre d’activité :

Le maire explique également qu’il est faux de prétendre que la ville n’a jamais travaillé à maintenir le volet commercial du quai et face au manque d’avancement quand elle persistait dans cette voie, elle a changé son fusil d’épaule en 2012 afin de sauvegarder un quai à Carleton-sur-Mer :

Mathieu Lapointe affirme comprendre qu’un projet ne peut jamais faire complètement l’unanimité, mais il est convaincu que le projet annoncé était le meilleur compromis possible afin d’éviter un enrochement complet. Les plans du nouveau quai seront prêts d’ici 2 semaines et pour le maire la machine est finalement enclenchée et il n’est plus question de faire marche arrière. Retour

PARTAGER