Informations régionales

La Sépaq doit faire vérifier les armes d'abord

La Sépaq doit faire vérifier les armes d'abord

3 décembre 2019

Sylvain Roy affirme que la Sépaq devrait effectuer certaines vérifications avant de permettre à un chasseur d’utiliser un calibre 12 pour la chasse à l’orignal.

 

            La Sépaq vient d’annoncer que l’utilisation du fusil de calibres 10 et 12 sera permise dès l’automne prochain pour la chasse à l’orignal dans certaines réserves fauniques pendant la période de la poudre noire.

 

            Selon la Sépaq, cette nouvelle autorisation vise à élargir l’éventail des possibilités pour tous ceux qui pratiquent la chasse à courte portée ou qui souhaitent s’y initier sans devoir s’acheter une carabine.  Cette option sera possible dans les réserves fauniques de Rimouski, des Chic-Chocs et de Port-Daniel.

 

            Dans un premier temps, le député de Bonaventure, qui est aussi porte-parole en matière de faune, affirme qu’il n’est pas nécessairement contre cette idée. Cependant, la précision d’un calibre 12 peut varier grandement dépendamment s’il s’agit d’un canon rayé ou d’un canon lisse.

 

            Pour cette raison, le député croit que la Sépaq devrait rendre obligatoire une vérification de l’arme avant d’emmener les chasseurs sur le territoire de la réserve :

 

            À noter qu’il est permis d’utiliser un fusil de calibre 12 pendant la chasse à la carabine sur le territoire public.

Retour

PARTAGER