Informations régionales

La pression s'intensifie sur le gouvernement Higgs

La pression s'intensifie sur le gouvernement Higgs

27 novembre 2020

Les députés Sylvain Roy et Kristina Michaud réclament que le Nouveau-Brunswick laisse les élèves de Listuguj fréquenter l’école.

 

            Une manifestation était organisée ce matin pour que la centaine d’élèves de cette communauté autochtone puisse retourner en classe.  Depuis 1 mois, les jeunes du secondaire de Listuguj sont privés de l’accès à leur école située à Campbellton.  Une rencontre est prévue lundi entre le député provincial de Bonaventure et le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick.  Sylvain Roy soutient que le gouvernement de la province voisine doit changer d’approche :

            Au nom du gouvernement du Québec, le cabinet de la ministre des relations canadiennes Sonia LeBel a noté aujourd’hui que les discussions avec le Nouveau-Brunswick se poursuivent, rappelant que Québec avait adopté à l’origine un arrêté pour conserver Pointe-à-la-Croix et Listuguj, à leur demande, dans une bulle avec l’Atlantique avec l’accord du Nouveau-Brunswick.  Toutefois, les élus régionaux ont changé d’idée par la suite et le gouvernement québécois s’est adapté. 

Pas question, dit Sylvain Roy, de se plier au désir du gouvernement Higgs qui scinderait de nouveau la MRC Avignon :

            La députée fédérale Kristina Michaud a pu discuter du dossier avec le ministre fédéral responsable des Services aux autochtones, Marc Miller.  C’est au gouvernement du Nouveau-Brunswick de régler le litige :  

            Cette semaine, une publication facebook de la jeune Tutjij Ariel Metallic de Listuguj a été relayée par des centaines d’abonnés.  Elle tentait, avec des amies, en discutant avec les agents au pont interprovincial, de se rendre à son école :

            Les élus rappellent que ces mêmes jeunes détiennent le droit de traverser le pont interprovincial pour travailler dans les places d’affaires du Nouveau-Brunswick.

Retour

PARTAGER