Informations régionales

La nouvelle orientation de Télécommunications de l'Est suscite de l'intérêt

Le relief et la faible densité de population font que des municipalités comme St-Alphonse et Escuminac ont été oubliées par les grandes compagnies de cellulaire

La nouvelle orientation de Télécommunications de l'Est suscite de l'intérêt

5 novembre 2018

Les maires d’Escuminac et de Saint-Alphonse voient d’un bon œil l’arrivée d’un nouveau joueur en téléphonie qui a comme projet d’offrir une meilleure desserte cellulaire dans la région.

 

            En octobre, Télécommunications de l’Est annonçait qu’il ferait équipe avec ImmobileCA et Iristel pour déployer un nouveau réseau cellulaire dans l’Est du Québec et mieux desservir les petites localités où le signal est faible.

 

            Le maire de Saint-Alphonse, Gérard Porlier, dit avoir pris connaissance récemment des intentions de Télécommunications de l’Est et souhaite les contacter pour en savoir plus sur leurs projets :         

 

            S’il se dit également heureux de voir un nouveau joueur arriver dans le portrait, le maire d’Escuminac, Bruce Wafer, reste pour sa part davantage confiant de voir Telus répondre au besoin plus rapidement :

 

            Outre Saint-Alphonse et Escuminac, plusieurs autres localités dont St-Elzéar et Cascapédia-Saint-Jules sont concernées par les trous de services dans le réseau cellulaire. L’ensemble de la Vallée de la Matapédia tirait aussi avantage de voir la problématique se régler.

 

            Iristel opère déjà un réseau cellulaire dans le nord du Canada.  Elle amènera une expertise dans ce domaine, dit le président de télécommunications de l’Est, Daniel Gignac.  ImmobileCa, de son côté, est une compagnie qui possède une licence inexploitée qui permet d’implanter un réseau cellulaire, ce qui est un rare actif dans ce domaine.

Retour

PARTAGER