Informations régionales

La décision de la CAQ nuira aux écoles publiques

7 février 2019

La Fédération des commissions scolaires s’inquiète que la baisse de la taxe scolaire entraîne une perte de financement dans l’école publique.

 

            Le président et la vice-présidente du regroupement des commissions scolaires québécoises ont présenté un mémoire, hier, dans le cadre des consultations sur le projet de loi visant à appliquer un taux unique de taxation scolaire.

 

            Alain Fortier s’est interrogé : qu’arrivera-t-il lorsque le Québec se retrouvera dans une situation budgétaire moins enviable que maintenant?  Le manque à gagner causé par la baisse du compte de taxe scolaire ne sera pas compenser pour remplir les besoins des élèves, craint le président :

 

            Les revenus de taxation permettent de faire des choix locaux distincts d’une région à l’autre, selon la fédération :

 

            La volonté du gouvernement d’instaurer un taux unique légal au plus bas taux ferait perdre 800 millions de dollars aux commissions scolaires.

 

            Ce montant s’ajoute aux 670 millions de dollars de perte lié à la dernière réforme il y a un an.

 

 

Retour

PARTAGER