Informations régionales

La CAQ souhaite signer des ententes d'exportation pour la filière éolienne

La CAQ souhaite signer des ententes d'exportation pour la filière éolienne

12 septembre 2018

Hélène Desaulniers ne peut pas confirmer que la CAQ commandera de nouveaux parcs éoliens si son parti prend le pouvoir le premier octobre.

La candidate dans Bonaventure ne peut promettre non plus que la Coalition Avenir Québec, dans l’opposition, appuierait un gouvernement qui souhaiterait lancer des projets d’ici 2022.

La Régie intermunicipale de l’énergie de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine réclame un nouvel appel d’offres d’Hydro-Québec, pour la construction de parcs éoliens.  Les municipalités font valoir que les usines de composantes d’éoliennes pourraient ainsi garnir leurs carnets de commandes jusqu’au renouvellement des premiers parcs.

 

Hélène Desaulniers soutient que la Coalition Avenir Québec veut d’abord signer des ententes d’exportations avant de décréter l’achat de nouveaux blocs d’électricité :

La Coalition Avenir Québec ne chiffre pas ses objectifs sur le marché de l’exportation :

La candidate de la Coalition Avenir Québec assure que le modèle communautaire serait cependant privilégié, si hypothétiquement, un nouvel appel d’offres pour la construction de parcs était lancé.  Ce modèle permet aux municipalités de tirer des revenus de la vente d’électricité à Hydro-Québec, en étant en partie propriétaires des installations.

Retour

PARTAGER