Informations régionales

L'UPA réclame un plan vert

L'UPA réclame un plan vert

5 septembre 2018

L’UPA s’invite dans la campagne électorale et réclame un plan vert agricole.

L'Union des producteurs agricoles (UPA) demande au prochain gouvernement québécois de bâtir et mettre en œuvre un plan vert agricole, en concertation avec les agriculteurs, les ministères concernés et les intervenants du milieu.

La demande alimentaire est en forte croissance tant au niveau local qu'international en raison de la croissance démographique. Les producteurs agricoles du Québec peuvent saisir les opportunités qui se présentent ici et ailleurs tout en répondant aux attentes des citoyens. Au cours des dernières décennies, les risques associés aux activités agricoles et forestières ont été considérablement réduits grâce à l'adoption de nouvelles pratiques et l'entrée en vigueur de nombreuses restrictions, dont l’obligation pour les fermes d'élevage de produire un plan de fertilisation et un bilan annuel des apports et des besoins des sols en phosphore et l’adoption de normes pour le stockage et l'épandage des fumiers, entre autres.

Les lois et les règlements ont toutefois leur limite et l'expérience sur le terrain démontre que les plus grandes avancées dans le domaine de la protection de l'environnement s'obtiennent lorsque les producteurs peuvent s'impliquer dans la recherche de solutions, dans leur milieu. Pour cette raison l’UPA réclame que l’agriculture obtienne plus d’attention du gouvernement et un plan vert doit être adopté en concertation avec les agriculteurs. La présidente de l’UPA Michelle Poirier affirme qu’il est impératif que le gouvernement s’implique afin d’aider l4es agriculteurs à maximiser leurs productions :

Une bonification importante des budgets consentis à l'agroenvironnement, plus particulièrement au regard de la recherche, est nécessaire

Retour

PARTAGER