Informations régionales

L'inquiétude des pêcheurs

L'inquiétude des pêcheurs

25 avril 2018

Les pêcheurs de crabe doivent renoncer à prendre la mer avant la date où la saison s’est ouverte l’an dernier.

Les crabiers espéraient une ouverture hâtive de la saison, afin d’être moins exposés aux mesures de protection implantées par le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc, à la suite du décès de 12 baleines noires dans le golfe Saint-Laurent l’an dernier.

L’an dernier, alors qu’aucune mesure ne venait limiter les activités de pêche au crabe, les détenteurs de permis dans la zone 12 avaient pu prendre la mer dans la nuit du 24 au 25 avril.

À pareille date cette année, la garde côtière canadienne poursuit toujours ses opérations de déglaçage des havres de pêche au Nouveau-Brunswick alors que de l’autre côté de la baie des Chaleurs, dans la même zone, les crabiers gaspésiens sont prêts à sortir depuis 2 semaines. Le représentant des crabiers gaspésiens, Daniel Desbois, convient que mère nature ne collabore pas cette année, avec ses températures froides qui ont forcé la garde côtière à passer plusieurs fois au même endroit pour fracturer le couvert de glace qui se refermait. Toutefois, le crabier est d’avis que Pêches et Océans aurait dû prévoir plus d’effectifs pour déglacer les ports et le chenal Laurentien, étant donné qu’une vaste portion du sud du golfe, 14 000 kilomètres carrés, sera fermée à la pêche dès samedi prochain :

Daniel Desbois s’attend à une saison chaotique cette année. La saison sera possiblement courte avec la concentration de pêcheur dans une petite partie de la zone 12, dit-il, entraînant une forte pression sur les travailleurs d’usine :

Daniel Desbois dit avoir demandé au ministre Dominic LeBlanc d’ouvrir la zone aux crabiers gaspésiens, qui eux pouvaient prendre la mer, lors de sa visite à Shippagan jeudi dernier. Le représentant dit avoir obtenu une fin de non-recevoir.
 

 

Retour

PARTAGER