Informations régionales

Investissement dans la construction d'un nouveau centre de récupération d'automobiles

Amélie Pitre devant le projet en constrcutin

Investissement dans la construction d'un nouveau centre de récupération d'automobiles

9 juillet 2018

Recyclage Chaleurs investit 1,3 million de dollars à Bonaventure dans la construction d’un nouveau centre de récupération d’automobiles hors d’usage.

 

L’entreprise familiale a lancé les travaux la semaine dernière.  Le plus important centre de traitement de carcasses d’automobiles en Gaspésie veut faire croître ses activités grâce à l’espace supplémentaire disponible avec l’acquisition il y a 2 ans d’un terrain adjacent à la cour sur la rue Forest. 

 

L’objectif des propriétaires est de rendre les opérations plus fonctionnelles, en les concentrant en un même lieu.  Cet investissement pourrait, selon ce qu’espèrent les propriétaires, faire passer de 600 à 1000 le nombre de voitures qui passent chaque année entre les mains de Recyclage Chaleurs, une entreprise qui a été fondée en 1979 par Robert Pitre et Suzanne Lepage.   Un garage mécanique est cependant maintenu sur le boulevard Perron.

 

Sylvain Pitre devant les plans du projet en construction. Crédit: Julie Drapeau

 

La co-propriétaire Amélie Pitre concrétise un rêve qu’elle chérit avec son frère, co-propriétaire également, Sylvain Pitre, depuis qu’ils ont acheté en 2010 :

Il faut dire que la route est longue pour qu’un recycleur obtienne le certificat l’autorisant à apporter de tels changements dans l’entreprise :

Recyclage Chaleurs récupère 2400 pneus par année, plusieurs milliers de litres d’huile, d’essence, d’antigel, des batteries, le mercure et le plomb :

L’essentiel des revenus repose sur la revente de pièces usagées.  Maintenant, avec le commerce en ligne, ce centre de Bonaventure a l’opportunité de faire compétition à des recycleurs comme Pintendre auto.  Recyclage Chaleurs fait partie d’une association de 12 recycleurs au Québec, Quar-Pro.  Le projet devrait être complété à la fin octobre.

 

Retour

PARTAGER