Informations régionales

Indignation à l'Assemblée nationale

Manon Massé

Indignation à l'Assemblée nationale

1 juin 2022

Les révélations entourant les fuites à l'UPAC soulèvent l'indignation à l'Assemblée nationale.

 

La levée des interdits de publication sur le jugement qui a mis fin aux procédures contre les ex-ministres Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté a permis d'apprendre que l'ex-commissaire Robert Lafrenière et sa garde rapprochée avaient eux-mêmes orchestré un système de fuites contrôlées.

 

La députée de Québec solidaire, Manon Massé, refuse toutefois de demander la fin des activités de l'UPAC, estimant qu'il faut attendre de voir si les récents changements porteront fruit, mais elle reconnaît que le corps policier a une pente abrupte à remonter en termes de crédibilité.

 

Retour

PARTAGER