Informations régionales

Indices encourageants

Indices encourageants

25 septembre 2018

Les chercheurs de l’Institut Maurice-Lamontagne dénombrent les œufs de maquereau en vue de la prochaine évaluation des stocks prévue pour le mois de mars prochain.

 

            Leur maturité sexuelle laisse espérer une augmentation de la biomasse reproductrice.

 

            Le biologiste Andrew Smith ajoute toutefois qu’il est trop tôt pour en être certain et précise qu’à seulement 40 % du seuil de référence limite de 103 000 tonnes, le stock de maquereaux en âge de se reproduire est toujours considéré comme critique.

 

            Selon lui, près de 6000 tonnes de maquereaux ont été capturées l’année dernière sans être déclarées par la pêche récréative ou pour l’appâtage.

 

            Andrew Smith estime qu’une imposition de permis aux pêcheurs récréatifs permettrait aux scientifiques de mieux contrôler l’évolution du stock.

 

            Dans les années 1980, la biomasse de maquereaux du stock de l’est du Canada atteignait les 750 000 tonnes.

Retour

PARTAGER